Article

Les articles eDoctor

La varicelle: soin et prévention

Par Christelle Resvard, le 20-02-2009

Les bains tièdes permettent d'apaiser les démangeaisons.

Au cours de sa vie, quasiment tout le monde est infecté par le virus varicelle-zona, soit 70'000 personnes en moyenne en Suisse chaque année. Très contagieuse, cette maladie est généralement bénigne.

La majorité des cas survient avant l'âge de 14 ans et la plupart des enfants sont atteints entre 5 et 9 ans. Seules 4% des infections se déclarent à l'âge adulte, mais elles sont dans ce cas beaucoup plus sévères (1 cas sur 50 nécessite une hospitalisation).

En particulier, la varicelle peut se révéler dangereuse chez les femmes enceintes et les personnes ayant des défenses immunitaires affaiblies.





Transmission

Le malade est contagieux le plus souvent 1 à 2 jours (au maximum 5 jours) avant le début de l'éruption cutanée jusqu'à 6 jours après.

Le virus est transmis soit par contact direct, soit par fines gouttelettes dispersées dans l'air, provenant de la respiration. La varicelle est plus fréquente en hiver et au printemps.

L'infection se caractérise par des lésions cutanées typiques (composées de petites vésicules) survenant par vagues successives. Elles sont généralement plus denses sur le tronc.

En principe, la fièvre est modérée.



Traitement

Chez les malades ayant un système immunitaire en bon état, le traitement se limite à limiter la fièvre et à éviter les complications cutanées.

 

 

Côté fièvre, il est conseillé de se limiter au paracétamol en raison de sa bonne tolérance à doses thérapeutiques. En effet, en raison du risque de développement d'un syndrome de Reye (voir fiche pratique), les médicaments de type aspirine doivent être évités en cas d'infection virale chez les enfants de moins de 10 ans.

 

Côté boutons, il est important de limiter les démangeaisons. Car si l'enfant se gratte, les cicatrices peuvent être importantes et irréversibles. Des bains rapides ou des douches une à deux fois par jour à l'eau tiède ont un effet apaisant. Après la douche, on recommande l'application d'une solution aqueuse qui désinfecte en douceur. Il est en principe préférable d'éviter les produits à base de talc, évoqué comme facteur de surinfections cutanées en cas de varicelle.

 

Dans tous les cas, il est indiqué de couper les ongles des enfants et de veiller à ce qu'ils aient les mains propres.

 

Un médecin pourra également prescrire des antihistaminique pour limiter les démangeaisons.

 


 

Vaccination

Il existe un vaccin contre la varicelle qui est recommandé par l'OFSP dans les cas suivants:

 

  • Jeunes de 11 à 15 ans n'ayant pas d'anamnèse de varicelle.
  • Sujets non immuns (sérologie négative) présentant un risque de complication élevé :
  • Personnes souffrant de leucémie ou de cancer
  • Enfants soufrant d'un eczéma grave
  • Personnes en contact avec les personnes susmentionnées
  • Personnel médical et soignant

 

 

La vaccination se fait par voie sous-cutanée et nécessite une injection de rappel lorsqu'elle est

effectuée chez des adultes et des enfants de plus de 11 ans 16.

 

Commentaires

Veuillez noter que les commentaires sont postés par les utilisateurs du site et représentent uniquement l'opinion personnelle de leurs auteurs. edoctor.ch ne peut en aucun cas être tenu pour responsable du contenu des commentaires.

Ajoutez un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir écrire un commentaire.

Si vous avez déjà un compte edoctor.ch, connectez-vous ici.
Sinon vous pouvez vous inscrire gratuitement ici.

Emoticônes
:D
:)
:(
:'(
:geek:
:O
:?
8)
:arrow:
;)
:shock:
:evil:
:!:
:idea:
:lol:
:x
:question:
:P
:oops:
:roll:
:twisted:
 
© 2016 edoctor.ch - Tous droits réservés